Jarvis, l’intégrale 3 : L’Envoyé du quatrième règne, Christian LÉOURIER

Avec L’Envoyé du quatrième règne, troisième roman du cycle de Jarvis, Christian Léourier nous propose un épisode de transition vers l’espace. En attendant de rencontrer cet envoyé de ce mystérieux quatrième règne, Jarvis doit continuer à se méfier des différents groupes qui se partagent le pouvoir et les territoires sur Thalassa. Certaines personnes ne lui pardonnent pas de les avoir ridiculisés ou, simplement, battus.

Comme je l’ai expliqué ici, pour éviter la lassitude et en profiter pleinement, je lis ce gros livre en plusieurs fois : roman par roman. Voici donc :

L’Envoyé du quatrième règne (1976)

Tout commence quand un inconnu propose à Jarvis de l’aider à récupérer un trésor fabuleux. Pas de pièces d’or ou de bijoux, non, bien mieux sur Thalassa : du métal. Des quantités gigantesques de métal. Rappelons que la plnète est composée essentiellement d’eau, que les terres émergées sont rares et donc, que les métaux le sont également. Du moins, ils sont difficilement accessibles. La proposition est intéressante, mais suffisamment inhabituelle pour rapidement mettre la puce à l’oreille de notre héros. Et il a raison, il y a bien aiguille sous roche. Même si ce n’est absolument pas celle à laquelle il pense. Et nous non plus, d’ailleurs.

Car, une fois de plus, et c’est ce qui donne de l’intérêt à cette lecture, même quand on n’est plus un adolescent, Christian Léourier, tout en utilisant les codes du récit pour la jeunesse, conduit son histoire plus loi, hors des sentiers battus. Le connaissant, on imagine bien qu’une autre race extra-terrestre va apparaître. Le titre l’annonce de toute façon. Mais l’idée finale est suffisamment surprenante (quoique tellement en accord avec la « philosophie » de cet auteur) pour mériter, là encore, la lecture.

Et en attendant la rencontre finale, l’explication du mystère qui tient en haleine depuis le début, nous assistons aux suites du conflit entamé dans le premier tome. Le chef de la Confrérie a toujours une dent contre lui et il espère bien profiter de cette occasion pour régler ses comptes avec Jarvis tout en empochant une coquette somme au passage. Quant à Jarvis, il s’appuie à nouveau sur ses amis Meeranes, eux dont nous avons pu découvrir les mœurs dans le deuxième volume. La lutte sera dure et pleine de suspens, avec des retournements de situation efficaces.

Uriale n’est décidément pas reléguée au rôle de potiche souvent destiné aux femmes dans cette période. Elle a son caractère et ses connaissances, qu’elle met régulièrement à profit pour tirer d’un mauvais pas son compagnon. Mais, tout de même, c’est Jarvis qui, à la fin, a le rôle du héros. C’est son nom que porte la saga, non ?

Avec L’Envoyé du quatrième règne, Christian Léourier permet à son héros de poursuivre son trajet vers l’autre, le différent, déjà entamé dans les deux premiers récits de la saga. Mais cette fois-ci, il passe à la vitesse supérieure et se prépape à nous transporter au-delà des étoiles, peut-être. Vers la Terre ?

Cette intégrale des aventures de Jarvis comprend sept romans : Le Messager de la Grande Ile, Le Paradis des hommes perdus, L’Envoyé du quatrième règne, Les Rebelles de la soif, La Cité des hauts remparts, L’Astéroïde noir, Les Chemins d’espérance.

Présentation de l’éditeur : « Il avait senti sur sa peau la brûlure des étoiles. Lui, le navigateur, comment pourrait-il désormais se contenter des vagues monotones ? Les tempêtes elles-mêmes lui paraîtraient insipides, comparées à la fureur des orages ioniques. » Sur Thalassa, l’océan est au centre de tout. Les descendants des colons terriens arrivés avec le vaisseau Aloade doivent se contenter de quelques terres émergées et de rares ressources, et la vie est difficile. Pour Jarvis, tout bascule lorsqu’il fait une découverte qui menace la prospérité de la Confrérie des chasseurs de korqs, à laquelle il appartient. Banni par ses pairs, le jeune homme prend la mer aux côtés d’un clan de nomades navigateurs, sans espoir de retour. Leur rencontre avec un curieux symbiote capable de communiquer va pourtant modifier tous leurs plans. Commence alors pour Jarvis et ses compagnons un tout autre voyage, à travers l’espace, à la recherche du chemin vers la Terre.

Éditions Critic – 25 novembre 2021 (sept romans dont un inédit – 938 pages – 25 euros)

Merci aux éditions Critic pour ce SP.

D’autres lectures :


2 réflexions sur “Jarvis, l’intégrale 3 : L’Envoyé du quatrième règne, Christian LÉOURIER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s